Loquis: Bataille du lac Trasimène

Download Loquis!

Bataille du lac Trasimène

  loquis

Published on:  2018-09-10 09:09:00

  Discovery

La bataille du lac Trasimène du 21 juin 217 av. J.-C. est une bataille-clé de la deuxième guerre punique et oppose les troupes romaines du consul Flaminius à l'armée carthaginoise commandée par Hannibal Barca, qui prend ses adversaires dans une embuscade et leur inflige une sévère défaite. Alors qu’Hannibal Barca vient d'envahir l'Italie infligeant deux défaites à l'armée romaine, cette dernière décide d'engager une bataille qu'elle espère décisive. L'armée romaine se lance donc à la poursuite d'Hannibal : dans un premier temps, le camp romain s'installe pour la nuit dans le vallon du lac de Trasimène. Au matin, dans la brume, l'armée romaine se remet en formation de marche : les chariots de vivres au milieu, les soldats en marche sur les côtés, et les gradés en tête de marche. Mais Hannibal et ses troupes ont pris position sur les flancs des collines, en hauteur, et se lancent à l'assaut du convoi romain. Le Consul romain et les gradés meurent les premiers. De ce fait, le commun des soldats, totalement désorganisé, ne voit pas d'où vient l'attaque et les fantassins romains sont taillés en pièces, nombre d'entre eux tentant de fuir sans organisation. Certains sont tués, d'autres tentent de s'enfuir par le lac et coulent du fait de leur armement, ou y demeurent enlisés, tandis que certains parviennent à s'enfuir. Hannibal décide de poursuivre les fuyards, qu'il fait rapidement prisonniers, faisant enchaîner les Romains et relâchant les alliés de Rome afin de les encourager à casser leur alliance : en effet, la tactique d'Hannibal est de se présenter comme ne faisant pas la guerre au monde latin, mais uniquement à Rome. D'autres fuyards isolés rejoignent Rome à pied et racontent l'écrasante défaite. L'élite militaire de Rome est décimée. Pourtant, Hannibal choisit de ne pas partir à l'assaut de cette « Rome abattue » car, malgré les regrets et critiques, il sait qu'il ne dispose pas d'armes de siège et que l'attaque de Rome impliquera un très long siège. Il aurait lui-même rapidement à faire face aux problèmes d'approvisionnement. Pendant ce temps, des armées alliées de Rome auraient à leur tour eu le champ libre pour s'organiser et l'attaquer. La guerre de mouvement continua donc.

Download Loquis!

Available for iOS & Android


Live the world

#HeadsUp